La réussite d’une relation fluide avec les chevaux

Prendre soin de soi pour une relation fluide avec les chevaux

Une relation fluide avec son cheval ?

Qu’est ce que cela signifie et comment est ce possible ?

Une relation implique ici deux acteurs majeurs : le cheval et le cavalier. Jusqu’ici les approches ne se concentrent que sur la compréhension du cheval. Vous comprendrez alors qu’il y a ici un élément manquant pour que le puzzle puisse être complet : le cavalier bien sur ! Je parle ici de ce que le cavalier va mettre en place pour apprendre à prendre soin de lui qui lui permettra d’aller vers son bien être et par effets boule de neige vers celui de son cheval.

« Prendre soin de soi » n’est pas utilisé dans le bon sens dans notre société car il est employé pour l’apparence ; une belle coupe de cheveux, un beau corps, de beaux vêtements…

Or ceci devrait être une résultante de notre bien être et non le point d’entrée.

Autrement dit votre cheval n’est pas moins nerveux ou plus en forme si il est bien toiletté ou avec un beau tapis ou un beau licol sur la tête.

Le travail du cavalier

Etre attentif à ses besoins

Prendre soin de soi va demander au cavalier d’être attentif à ses besoins au quotidien et d’y répondre. Pour cela : apprendre à sentir son corps, devenir plus attentif à son état intérieur. L’état influence très concrètement le comportement de votre cheval.

J’ai vécu encore récemment un exemple concret de notre impact énergétique sur les chevaux, je vous la décris en quelques lignes :

Je tenais un cheval en main lors d’une séance de coaching devant une carrière où montait une jeune fille. Elle est tombée, puis son cheval a glissé. Ses camarades sont arrivées en courant dans une forte émotion de peur. Instantanément, en réponse à cette excitation, le cheval que j’avais en main à rué, cabré à de nombreuses reprises avec autant d’intensité que l’agitation autour de nous. Cette situation de non gestion de la peur aurait pu créer un nouvel accident.

Pour aller un peu plus loin énergétiquement, le cheval récupère corporellement ces tensions liées à cette montée stress qui provoqueront des blocages physiques sur le cheval et impacteront son bien être.

Vivre ses émotions

D’où cet autre point essentiel de travail sur soi : l’apprentissage de nos émotions : comprendre leurs naissance, ce qu’elles veulent dire de nous et comment et pourquoi l’importance de les vivre.

J’entends souvent parler de « mettre de côté nos émotions » pour ne pas impacter son cheval ;  or si vous faites cela, c’est à dire ne pas prêter attention à ce qui se passe en vous, cela aura des conséquences négatives sur votre cheval.

Les effets positifs

Ce travail sur soi  amènera directement de nombreux effets positifs sur le cavalier notamment un cavalier plus attentif avec lui sera plus à même de changer son attitude, et ses demandes seront plus efficaces car  il y aura une meilleure coordination entre l’intention et l’action.

En retour, le cheval, répondra naturellement à son cavalier par les comportements suivants : un cheval plus réceptif,  plus efficace, calme et surtout qui restera cheval…Une relation gagnant-gagnant

Partager

Par Candice Lauvergne Cavalière, ma passion pour les chevaux m’a toujours poussée à m’interroger, chercher comment je pouvais être plus proche d’eux, améliorer leur bien être et développer une relation unique. Je cherchais ces mêmes réponses pour trouver mon bien être. Je commençais alors mon chemin sur la voie du développement personnel, qui m’a offert les clefs me conduisant à un juste équilibre dans ma vie et par conséquent avec le cheval. C’est ainsi qu’il devient naturellement un partenaire de travail, puissant allié dans cette quête personnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *